Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Hôpital Auxiliaire 73

Hôpital Auxiliaire 73

Création théâtrale


HA73/ Tableau III : 1916, Une Visite Prestigieuse

Publié par Philippe Eretzian sur 9 Novembre 2015, 09:26am

Catégories : #Les Tableaux de la Pièce

Le Président Poincaré, les soeurs Smith et les officiels se rendant au "Pavillon des contagieux" situé en contrebas de la propriété, proche des bords de la Marne.

Le Président Poincaré, les soeurs Smith et les officiels se rendant au "Pavillon des contagieux" situé en contrebas de la propriété, proche des bords de la Marne.

Hôpital Auxiliaire 73- Le Paradis des Blessés/Tableau III - 1916, Une Visite Prestigieuse.

L'action du troisième tableau de la pièce se passe en 1916. L'hôpital de fortune fondé par les sœurs Smith à Nogent prend de l'ampleur et devient un modèle pour la République qui honorera les lieux par la visite officielle du premier d'entre eux, le Président Poincaré.

Après une première visite avortée en 1915, et qui avait suscité une immense déception chez les résidents de la maison Smith-Champion, le chef de l'Etat annonce au Maire de la ville son intention de venir à Nogent pour y visiter les deux hôpitaux établis sur son territoire. Le bois de Vincennes n'était pas encore sous administration de la Ville de Paris (le rattachement du Bois de Vincennes au 12ème arrondissement de Paris date de 1929) et l'Hôpital Colonial se situait donc sur la commune de Nogent.

L'hôpital 73 est devenu un véritable établissement hospitalier reconnu par les autorités. On y effectue des opérations de plus en plus compliquées et l'on y accueille en masse des soldats arrivés du front et notamment de Verdun. François, le fidèle domestique de Madeleine et époux de Marie la cuisinière, mobilisé en 1915, se voit évacué loin de Paris. Pierre Champion, lui sera envoyé au Maroc pour intégrer le secrétariat du célèbre Maréchal Lyautey. Les femmes de la maison se retrouvent seules face aux responsabilités.

Madeleine, la directrice, alors qu'elle n'y était absolument pas préparée et qui n'imaginait pas un seul instant (comme la grande majorité des Français en 14) que cette guerre durerait aussi longtemps, se voit dans l'obligation de gérer son hôpital telle une véritable chef d'entreprise. S'occupant de toute la gestion administrative de l'hôpital, de l'accueil des blessés, du versement de la solde aux soldats, de faire les courses pour nourrir tout son monde, et devant même surveiller les allées et venues des soldats malades comme le ferait un officier (l'hôpital étant régulièrement inspecté par les autorités militaires), Madeleine, l'artiste, ne trouve plus l'énergie ni l'inspiration de peindre. Commence alors pour elle un combat entre l'envie de tout abandonner pour aller rejoindre Pierre Champion, la nécessité de poursuive son œuvre humanitaire et les désillusions de l'artiste qui doute de son travail. Aidée de sa sœur, Jeanne, elle décide de redoubler ses efforts quitte à abandonner la peinture.

En parallèle au parcours de la directrice, le troisième tableau s'attache à celui d'autres personnages et notamment sur l'idylle naissante entre un simple soldat et l'infirmière Louise.

Mon équipe et moi-même vous donnons RDV à 15 § 17 heures les 19 et 20 septembre -dans le cadre des journées du patrimoine- pour vous présenter ce tableau.

La première partie du Tableau se jouera à 15 h (samedi et dimanche) dans la bibliothèque Smith-Lesouef (construite pendant la guerre) et la seconde partie à 17 heures en extérieur* sur la terrasse de la MNA -sous le perron.

Soyez à l'heure car chaque partie du tableau 3 ne dure pas plus de 20 minutes !

* en cas de météo défavorable le rdv est fixé dans la résidence et la salle "le club".

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents