Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Hôpital Auxiliaire 73

Hôpital Auxiliaire 73

Création théâtrale


Hôpital Auxiliaire 73 ou le combat d'une femme pendant la Grande Guerre

Publié par Philippe Eretzian sur 29 Octobre 2014, 08:14am

Catégories : #Projet de création théâtrale originale

Comment Madeleine, séparée de son cher et tendre époux, affrontera-t-elle seule cette situation en n'étant ni infirmière, ni médecin ? Quels seront ses moyens financiers et matériels pour soutenir son oeuvre et entretenir sur la durée son hôpital de fortune? Comment maintenir l'enthousiasme patriotique des premiers jours de la guerre face aux hécatombes meurtrières qui se succèdent ? Comment accueillir correctement des malades et quels seront les équipements nécessaires pour leur prodiguer des soins ? C'est à toutes ces questions que le spectacle tentera d'apporter un éclairage.

L'auteur respectueux de la mémoire des lieux ne veut pas pour autant se substituer au travail de l'historien mais cherchera plutôt, en apportant son regard d'artiste et d'auteur, à mettre en scène l'émouvant parcours de cette personnalité qui a marqué l'histoire nogentaise.

Face à toutes ces épreuves, Madeleine se bat au quotidien. Soutenant son mari absent par une correspondance intense et régulière, elle ne ménage pas sa peine pour contribuer à l'effort national. mobilisant son personnel domestique au service de sa noble cause, engageant des infirmières, faisant appel à des médecins et sollicitant le dévouement des Nogentais, petit à petit son hôpital prend forme et voit son effectif de convalescents augmenter. Elle fait installer le téléphone, achète le matériel de chirurgie, les pansements, les médicaments, et même une voiture ambulance, fait les courses aux halles, installe dans sa propre demeure les blessés qu'on lui envoie ou les accompagne vers d'autres hôpitaux ou va encore en chercher au bureau des éclopés du Perreux. Tout cela avec ses propres deniers.

Gardant toujours l'espoir d'une fin heureuse qui ne vient jamais, Madeleine se préoccupe du sort de ses malades avec qui elle garde le contact une fois ceux-ci rétablis. Très vite, elle aménage dans une dépendance de sa propriété située sur la rue du Port, un nouvel espace élargissant la capacité d'accueil de son hôpital. Délaissant momentanément sa peinture, tout en administrant et dirigeant son établissement de fortune et en poursuivant la construction de l’actuelle Bibliothèque de la MABA, Madeleine n'hésite pas à donner de sa personne pour coudre, repriser des chaussettes et apprendre à tricoter des passe-montagnes ou à faire du crochet.

Emplie d'amour pour son mari mobilisé en Picardie, bravant tous les dangers, elle n'hésite pas à lui rendre visite à Amiens ou Beauvais où il est cantonné. Munie d'un laissez-passer, elle transporte avec elle des chemises, des caleçons, du papier à lettres, des livres, des paquets de cigarettes pour lui et ses camarades de régiment.

Hôpital Auxiliaire 73 ou  le combat d'une femme pendant la Grande Guerre
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents